La thérapie par l'oreille

     Vaste question que celle de savoir d’où vient précisément l’auriculothérapie! Les Chinois dans l’Antiquité connaissaient une douzaine de points sur l’oreille, ces points étant intégrés au système plus vaste de l’acupuncture. De façon traditionnelle les peuples entourant la Méditerranée connaissaient le point de la sciatique, qui était alors cautérisé. Et en 1951 le Docteur Nogier voit arriver dans son cabinet lyonnais plusieurs malades, dont une célèbre cantatrice Mme Ninon-Vallin présentant cette curieuse cicatrice au niveau de l’oreille. Il apprend de ses patients que c’est une guérisseuse marseillaise Mme Barrin qui pratique cette technique. Elle tenait ce secret de son père qui l’avait lui-même reçu d’un mandarin chinois pour le remercier de son accueil. Cependant ce point de sciatique n’était pas connu en acupuncture.


     Le Docteur Nogier étant aussi un praticien de manipulations vertébrales il connaissait l’étroite relation entre la sciatique et la 5è vertèbre lombaire ; il eut alors le génie de penser que, peut-être toute la colonne vertébrale voir même le corps entier était représenté sur le pavillon de l’oreille. Après quelques tâtonnements il publie ses premières conclusions en 1956. La méthode s’internationalise rapidement ; elle est notamment très bien accueillie en Chine, pays qui recherche des techniques de soins peu coûteuses pour les médecins aux pieds nus. C’est ainsi que la méthode se développe dans ce pays où certains médecins français iront la redécouvrir. Les médecins chinois reconnaissent tout de même au docteur Nogier la paternité de cette technique.


    L’auriculothérapie est reconnue par L’Organisation Mondiale de la Santé depuis 1987.


   


    Logo de l'Association Acupuncture Auriculaire Sans Frontières: le cerveau, le foetus et l'oreille symbolisent parfaitement la méthode.

La simplicité technique en fait une méthode de choix pour les pays peu développés.