Tendinopathies

     Il existe deux grands types de douleurs concernant l'appareil locomoteur: La douleur inflammatoire qui survient typiquement au bout d'un certain temps de repos (en fin de nuit par exemple) et disparaît avec le mouvement et la douleur mécanique (c'est-à-dire non inflammatoire) qui survient aux mouvements et s'arrête instantanément lors de la mise au repos. Il existe aussi des douleurs mixtes, c'est-à-dire à la fois inflammatoire et mécanique dans des proportions variables. Les suffixe "ite" dans les termes médicaux témoignent d'une inflammation alors que le suffixe "ose" indique que l'atteinte est non inflammatoire (mécanique). Cependant de nombreuses atteintes de tendons sont diagnostiquées "tendinites" alors qu'il n'y a pas ou plus d'inflammation; On devrait plutôt parler de tendinose. Cette différenciation est importante car le traitement, qu'il soit conventionnel ou via l'auriculothérapie diffère.

 

Les tendinopathies (terme général désignant toutes les pathologies du tendon) font suite soit à des micro-traumatismes répétés (sur-utilisation du tendon) soit à un seul traumatisme mais de plus forte intensité. La première phase est le plus souvent inflammatoire; c'est donc une tendinite (ou ténosynovite s'il y a aussi atteinte de la gaine du tendon). C'est à ce moment-là que l'auriculothérapie est le plus efficace. La deuxième phase est, elle, essentiellement mécanique (tendinose) incluant un processus dégénératif du tendon. Il est donc conseillé de consulter en auriculothérapie le plus tôt possible lorsque la douleur est encore forte et invalidante afin d'augmenter le confort du patient et de diminuer la durée de cette affection qui a souvent la fâcheuse tendance à traîner en longueur...