Le sevrage tabagique

 

 

 

 

 

 

Principe

 

    Comme toute drogue le tabac crée au niveau du cerveau un "circuit de récompense": la dépendance physique et psychologique est due à l'effet de la nicotine sur l'organisme; Les sensations de plaisir, de détente et de satisfaction stimulent le cerveau et conduisent à une demande accrue en tabac.

L'auriculothérapie permet de stimuler les points des zones cérébrales (hypothalamus notamment) libérant les hormones de la satisfaction. C'est pour cela qu'avec un sevrage tabagique aidé par l'auriculothérapie il n'y a plus de symptômes de manque. L'arrêt du tabac devient facile et il n'y a pas de compensation par la nourriture.

 

Le manque et l'envie: faire la différence

 

    Il faut bien différencier le fait de fumer par manque ou par envie, l'auriculothérapie agissant très bien sur le manque mais très peu sur l'envie qui ne peut être surmontée que par la volonté propre au patient.

Le manque est dû au besoin de nicotine et se traduit par de l'énervement, de l'irritabilité, de l'impatience. La personne en manque dit se sentir "comme un lion en cage".

L'envie s'apparente plutôt à un caprice:"Tiens j'en fumerais bien une" comme on pourrait se faire plaisir avec un morceau de chocolat ou un café.

Tout sevrage tabagique nécessite donc une motivation réelle et profonde de la part du patient. La personne qui a pris rendez-vous suite à la pression subie de la part de son entourage a très peu de chance d'y arriver et je peux être amenée à refuser ce type de demande...Il n'y a malheureusement pas de point "motivation personnelle" sur l'oreille.

 

 

Le nombre de séances

 

    L'auriculothérapie est une technique qui fonctionne très vite: dès la première séance, l'effet se fait sentir. Je ne donnerai qu'un seul et unique rendez-vous dans le cadre du sevrage tabagique. Ceci est très important car le fait de programmer 2 ou 3 séances tend à diminuer l'implication du patient dans son sevrage: "Allez je peux en refumer une puisqu'il y a une séance d'auriculothérapie qui va rattraper tout ça..."

Cependant si suite à la première séance il y a eu une diminution de la quantité de cigarettes consommées sans sevrage complet il est conseillé de revenir faire ue séance pour obtenir le "zéro cigarette" beaucoup plus profitable sur le long terme.

 

Fumeur en rémission

 

    Vous avez atteint ce fameux "zéro cigarette" et cela dure depuis des mois voir des années: Félicitations! Cependant vous n'êtes pas un non fumeur mais un fumeur en rémission: une seule cigarette peut réactiver la dépendance passée et vous faire revenir à une consommation tabagique importante. Une personne avertie en vaut deux et je parie que l'on ne vous y reprendra plus!